Marie-Hélène Quéméré Réflexologue à Melgven

Les plantes au secours de la thyroïde

Trois plantes régulent en douceur le fonctionnement de cette glande en forme de papillon située à la base du cou. Toute petite, mais capable de souffler le chaud et le froid.
  • Le fucus apporte de l’Iode
  • L’avoine soutient la thyroïde
  • Le lycope évite la surchauffe

En cas d’hypothyroïdie: 

Si, pour une raison ou pour une autre (nodules, maladie auto-immune,), la thyroïde ne produit plus assez d’hormones, l’organisme fonctionne au ralenti. C’est l’hypothyroïdie: chute de cheveux, constipation, prise de poids, frilosité et fatigue. Un manque d’iode produit les mêmes effets. C’est en effet à partir de l’iode que la glande fabrique les hormones thyroïdiennes, désignées T3 et T4 sur votre feuille d’analyses médicales.

En cas d’hyperthyroïdie:

Une thyroïde qui s’emballe largues des hormones en excès. Cet afflux se traduit par des signes d’hyperthyroïdie: des palpitations cardiaques, une perte de poids, alors que l’appétit est conservé, une irritabilité, des insomnies, de la diarrhée, une faitgue, une intolérance à la chaleur…
Rédaction « Santé Magazine »  Avril 2016 N° 484 /  lien vers l’article intégral